Une Élue en action

Lors du vote de la première loi relative à la bioéthique en 2011, le législateur a prévu de revoir sa copier tous les sept ans.

Après un premier examen par l’Assemblée nationale, le Sénat a examiné le texte, l'a modifié et adopté, après modifications, le 4 février.

En tant que législateur, face à des sujets aussi complexes et cruciaux, ma boussole a été "l’équilibre de l’enfant", plutôt que les désirs de l’adulte, ne pas ouvrir les portes à des pratiques dont on peut craindre les dérives.

Tout progrès technologique est-il pour autant bénéfique pour l’Homme ?

Quelle société et quelles valeurs collectives souhaitons nous pour demain ?

Autant de questions suggérées par les dispositifs proposées dans cette Loi et qui interrogent sur l'humanisme et la vision de l'avenir, en tout modestie et sans prétendre détenir LA vérité…

C’est pourquoi, après avoir voté contre les dispositions les plus problématiques : PMA pour les couples de même sexe, ou les femmes seules, PMA post-mortem, tri des embryons par DPI, chimères, … dont certaines ont été retirées mais d'autres non, j’ai préféré voter contre l’ensemble du texte.

Le projet de Loi fera l’objet d’une deuxième lecture à l’Assemblée nationale puis au Sénat.

http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201912/bioethique.html

Copyright © 2020 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public