Une Élue en action

L'incendie de la « forêt » de Notre-Dame de Paris constitue une perte inestimable pour le patrimoine mondial. 

Pas moins de 1300 chênes ont été nécessaires, au XIIe siècle, pour construire cette charpente monumentale. Des chênes de qualité, multicentenaires, dont on peut imaginer qu'ils avaient été plantés sous Charlemagne... 

En effet, pour faire de beaux chênes, il faut de longs siècles... 

Les forêts dont nous jouissons à ce jour sont le fruit des choix pertinents et du travail des générations passées. 

Alors que la question des choix de reconstruction se pose, les acteurs de la filière foret-bois ont clairement répondu présents, pour fournir le bois nécessaire à une charpente à l'identique. 

La France, historiquement grand pays forestier, est en capacité de le faire. Elle demeure un des principaux fournisseurs de chênes de belle qualité dans le monde entier. 

Ce drame de Notre Dame, qui nous interpelle sur nos responsabilités envers les générations à venir, est l'occasion de prendre conscience de la rareté de la ressource forestière exceptionnelle dont nous disposons. 

Aujourd'hui, nous exploitons mais nous ne plantons plus suffisamment d'arbres.

Seulement 80 millions pendant que l'Allemagne réinvestit dans 300 millions de plants, la Pologne 1 milliard, sans parler de la Chine... 

Au-delà de la douleur nationale causée par l'incendie de Notre Dame, notre génération saura t'elle en faire « un mal pour un bien » ?

Remettre à l'honneur les savoir-faire, les métiers, fédérer le monde entier autour de cette « reconstruction » de la mémoire de l'humanité et... reconstituer un patrimoine forestier de qualité pour les générations à venir.

 

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public