Une Élue en action

Premier grand rendez-vous du monde agricole depuis la promulgation de la loi issue des Etats généraux de l’alimentation, le Salon de l’agriculture 2019 fut l’occasion d’évaluer avec les représentants des différentes filières, les premiers effets de la Loi.

A ce stade des négociations commerciales, une efficacité mise en doute...

Rien ne permet en effet de dire que l'objectif principal – améliorer le revenu des agriculteurs – soit atteint, hormis à la marge, pour quelques contrats laitiers (15 à 20%).

Dans la plupart des autres filières, les négociations commerciales en cours fin février ne laissaient pas apparaître de réelles augmentations des prix payés aux producteurs.

Dans certaines filières, ou les indicateurs de prix de revient peinent à être définis, comme pour le porc, les cours sont mêmes au plus bas, sans perspectives à moyen terme.

Pour éviter certains contournements pratiqués par les distributeurs, comme les remises sur cartes de fidélité, l'Etat doit impérativement assurer des contrôles et faire appliquer l'article 44 de la Loi EGALIM qui interdit toute importation de produits non autorisés en France.

Le groupe de suivi créé au Sénat va poursuivre son travail de contrôle et d'évaluation de la Loi, afin de s'assurer que les promesses faites à la profession seront bien tenues.

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public