Une Élue en action

Des intempéries exceptionnelles ont frappé la Cote d'Or au printemps. L’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 17 communes de Côte-d’Or, par arrêtés interministériels en date du 15 juin 2016 et du 28 juin 2016. 

 

Notre département a beaucoup souffert. Il convient de saluer la mobilisation exceptionnelle des maires et élus locaux, du département et des services de l’Etat. D'autant plus que rien n'etait organisé préalablement pour faire face à ce type de catastrophe. 

C'est le dévouement des élus, leur sens des responsabilités, la réactivité des pompiers et des gendarmes qui ont permis d'éviter le pire. On mesure ici toute l'importance de la présence d'élus et de services de sécurité de proximité!

Les crues passées, il faut à présent gérer les conséquences de ces intempéries exceptionnelles : réparer, reconstruire les routes, accompagner les particuliers dont certains ont tout perdu. Par chance, en Côte d'Or, nous n'avons pas à déplorer de pertes humaines.

Toutes les communes qui en ont fait la demande ne sont pas encore reconnues en état de catastrophe naturelle. Blaisy-Bas, Saint-Hellier, Bussy-la-Pesle, Mâlain, Savigny et Baulme-la-Roche seraient encore dans l'attente.

Si les délais ont été raccourcis par le gouvernement, il n’en reste pas moins que le prochain décret est attendu, notamment pour les particuliers ayant à engager des travaux importants à leur domicile. 

Pour les communes, les difficultés commencent réellement : financement des travaux, équipements préventifs, ... Demain, les moyens financiers consacrés aux réparations risquent de manquer pour les projets. Il faut aussi tirer les leçons de ces drames et penser à élaborer des plans de sauvegarde communaux là où cela s'avère désormais nécessaire.

Une des difficultés pour les particuliers, les entreprises et les municipalités est de connaitre les dispositifs de soutien existants.

- Pour les particuliers, il existe l’« Aide d’extrême urgence », accordée aux particuliers pour couvrir les besoins essentiels les plus urgents. Il ne s’agit pas d’une indemnisation.

- Pour les entreprises : l’« Aide exceptionnelle pour le redémarrage de l’activité des entreprises commerciales, artisanales, de services et industrielles ». Elle peut être accordée aux entreprises assurées dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1 million d’euros et dont l’outil professionnel a subi des dommages importants ayant significativement affecté leur activité.

- Pour les communes : le « Fonds d’Aide au Relogement d’Urgence », afin de reloger des personnes fortement sinistrées, qui ne peuvent réintégrer rapidement leur logement. Le financement sera accordé sur la base des dépenses réellement engagées pour une durée de relogement de 6 mois maximum par foyer.

- Pour les collectivités territoriales : la « Dotation de solidarité » peut être accordée aux collectivités territoriales ou groupements de collectivités, sur des biens non assurables dont le montant dépasse 150 000 euros.

 

LISTE DES COMMUNES RECONNUES EN ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE :

DÉPARTEMENT DE LA CÔTE-D'OR

Inondations et coulées de boue du 28 mai 2016 au 31 mai 2016

Communes d'Aisy-sous-Thil (1), Dompierre-en-Morvan (1), Lacour-d'Arcenay (1), Molphey (1), Montberthault (1), Montigny-sur-Armançon (2), Précy-sous-Thil (1), Roche-en-Brenil (La) (1), Vic-sous-Thil (1).

 

Inondations et coulées de boue du 22 avril 2016

Communes de Turcey (1), Villotte-Saint-Seine (1).

 

Inondations et coulées de boue du 13 mai 2016

Communes de Corberon (2), Corgengoux (3), Gerland (1), Marigny-lès-Reullée (2), Meursanges (2), Saint-Bernard (1).

 

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public