Une Élue en action

Article publié le 25 novembre 2015 dans Paris Turf. Par Christophe Ugnon. 

Cliquez ici pour lire l'article

 

"Malgré un avis défavorable du gouvernement, le Sénat a, mardi, adopté un amendement visant à revoir la fiscalité de la filière hippique, impactée notamment par la concurrence des paris sportifs dans les points de vente, monopole de la Française des Jeux. L'amendement prévoit un taux de prélèvement des paris sportifs off line à 9,6 % et à 4,1 % pour les paris hippiques, dont dépendent des milliers d'emplois. Même si cet amendement qui pourrait rapporter à la filière de 60 à 70 millions d'euros a malheureusement de fortes chances d'être retoqué devant l'Assemblée Nationale, il démontre que la situation difficile de la filière hippique a trouvé un écho auprès des parlementaires. On rappellera que c'est Bertrand Bélinguier qui, en amont de la rencontre des deux présidents de sociétés mères avec les élus, avait sensibilisé Anne-Catherine Loisier, présidente du Groupe Cheval au Sénat qui a présenté cet amendement. Elle avait notamment demandé au gouvernement une réponse au rapport intitulé “Courses hippiques : il faut soutenir le redressement engagé” adressé le 26 juin 2015 par France Galop et le Trot. Un lobbying qui a donc porté ses fruits."