Une Élue en action

"Mon œil" par David Vermassen, rédacteur en chef de Le Châtillonnais et l'Auxois

Journal du 1er octobre 2015

 

Au palais du Luxembourg depuis un an, Anne-Catherine Loisier se sent comme un poisson dans l’eau. Elle y a trouvé sa place et prend un plaisir non dissimulé dans l’exercice de sa fonction. “Être sénatrice, c’est extraordinairement intéressant” confie l’élue de Côte-d’Or, pourtant déjà forte de l’expérience d’une vingtaine d’années de vie publique locale et, aujourd’hui encore, maire de Saulieu et présidente de la communauté de communes du même nom.

Souhaitant être “à l’écoute du territoire” et affichant sa volonté “d’associer à mon action chacune et chacun d’entre vous”, elle parle sans détour de son engagement, sa proximité avec les élus, la baisse des dotations de l’État... et donne même son avis sur le projet de Parc National !

Adepte du débat pour que vive la démocratie et portant un regard avisé sur tous les sujets, “forcément toujours dans un grand écart entre les réalités locales et la vision nationale” mais elle pense avoir réussi à trouver un équilibre, Anne-Catherine Loisier ne mâche pas ses mots et revendique haut et fort : “en aucun cas, il faut subir”. Passée au révélateur de mes questions, elle montre toute son implication via cette “totale liberté d’expression” la caractérisant. “Ça m’insupporte que l’État demande de faire des efforts qu’il ne fait pas et ne se réforme pas en profondeur” clame-t-elle même avec détermination.

Pour Anne-Catherine Loisier, “c’est extrêmement important de rester proche et de connaître la réalité quotidienne de nos concitoyens”. Madame la sénatrice le démontre dans les colonnes de l’hebdo, en n’oubliant pas ses racines. Toutefois, elle sait pertinemment que seul l’avenir dira si, oui ou non, elle est restée la même.

Car n’oublions pas que la fonction parlementaire peut faire perdre le sens des réalités. Suivez mon regard...