Une Élue en action

Anne-Catherine Loisier est née le 13 mars 1969 à Cayenne, en Guyane. Elle est une élue de terrain, profondément ancrée et liée à ce qu’elle appelle « son petit coin de Morvan », et ce, depuis ses débuts dans la vie publique. 

En 1994, Anne-Catherine Loisier est élue plus jeune conseillère générale de Côte-d’Or sur le canton de Saulieu. Peu de temps après, les élections régionales l’investissent d’un mandat de conseillère régionale. Elle l’assumera de 1998 à 2010.

En 2008, l’élue côte-d’orienne  prend la tête de la commune de Saulieu et préside depuis lors la communauté de communes. Elle est réélue en 2014 et conserve sa fonction communautaire.

Anne-Catherine Loisier songe alors à une vie publique nationale où elle porterait  et confronterait les intérêts et les problématiques de son territoire. Aussi, investie deuxième sur la liste du Sénateur Alain Houpert aux élections d’automne 2014, elle est élue à la Haute assemblée le 28 septembre.  Rattachée au groupe UDI-UC (Union des démocrates et indépendants-Union centriste) au Sénat, elle est, depuis lors, membre de la Commission des Affaires économiques.

Elle démissionne de son mandat départemental le 27 octobre 2014, et quitte la vice-présidence après avoir siégé près de 20 ans au sein de l’assemblée du département de Côte-d’Or. 

La nouvelle sénatrice de Côte-d'Or est titulaire d'un diplôme de l'Institut d'Études politiques de Lyon, d'une maîtrise de sciences politiques et d'un DESS d'administration locale et politique des collectivités territoriales. Elle est gestionnaire de forêts privées. A ce titre, Anne-Catherine Loisier est devenue en 2001 vice-présidente du Parc Naturel Régional du Morvan, fonction qu’elle a quittée, pour se consacrer pleinement à son nouveau mandat, lors de son entrée au Sénat. 

Anne-Catherine Loisier est la mère de deux enfants et passionnée de randonnées et d'équitation.

Si j’ai souhaité la création de ce site internet, c’est pour rendre compte publiquement de mon activité de parlementaire français.C’était pour moi, au-delà d’une nécessité qui serait médiatique, une obligation démocratique.

Je me suis investie très jeune en politique. En 1995 je suis devenue conseillère générale du canton de Saulieu. Depuis lors, mon engagement pour la chose publique est total. Aux côtés de mes concitoyens je revendique un investissement local. En Côte-d’Or, je démontre d’une implication et d’un dévouement pour l’amélioration du quotidien de nos administrés, d’un combat pour un département économiquement attractif et socialement solidaire. Mon élection au Sénat, en septembre dernier, vient donc compléter et prolonger mon action locale d’une tribune à la portée nationale où je puis ainsi faire entendre mes revendications.

J’ai réellement la volonté d’associer à mon action chacune et chacun d’entre vous. Chaque rencontre la nourrit. Chaque manifestation lui donne un écho. Chaque occurrence m’engage un peu plus, que ce soit en tant qu’élue locale ou à la Haute chambre.

C’est donc la raison majeure et le fil conducteur de mon site internet. Vous retrouverez mes réflexions, mes prises de position, mes constats. Je refuse de céder aux impératifs médiatiques et à l’immédiateté qu’ils imposent. J’abonde au contraire dans le sens d’une réflexion et d’un contenu critique. 

Cette plateforme numérique est une passerelle vers mon activité sénatoriale et d’élue locale. C’est un canal non-négligeable d’échanges et d’interaction avec vous. A votre tour, nourrissez votre engagement et investissez le débat !