Une Élue en action

Ma collègue, Elisabeth Doineau, sénatrice de la Mayenne, déléguée nationale à l’accès aux soins, est venue débattre de la loi Santé, à l’IFSI de Semur-en-Auxois, le 11 juillet dernier.

L’occasion pour les élus et les professionnels de santé venus nombreux, d’échanger sur la problématique de l’accès aux soins et le manque de médecins dans les territoires ruraux.

Élisabeth Doineau a présenté les principales dispositions prévues dans la loi, pour répondre à la problématique de désertification médicale en milieu rural : création d’assistants médicaux pour dégager du temps médical, suppression du numerus clausus ou encore un stage de six mois dans les territoires les plus en difficultés pour les étudiants en fin de troisième cycle (proposition du Sénat).

Le docteur Jean-François Gérard-Varet, président du conseil régional de l’ordre des médecins, est revenu sur la démographie médicale et l’attractivité des territoires ruraux, qui sont les plus touchés par le manque de médecins généralistes.

Les réactions des professionnels de santé ont été nombreuses et vives. Pour ceux installés en zones rurales sous dotées, la situation devient invivable. La venue de collègues est primordiale, d'autant qu'ils sont souvent les premiers et uniques recours.

Selon Eric Kamp, médecin sur Saulieu, « il y a urgence ». L’axe Époisses, Rouvray, Précy-sous-Thil, Saulieu, Liernais comptait 14 médecins généralistes il y a 13 ans. Aujourd’hui, ils ne sont plus que cinq !

Dans ce contexte de présence médicale insuffisante, la situation de l’IFSI de Semur-en-Auxois inquiète. En effet, l’admission à l’institut passe désormais par Parcoursup et le nombre d'inscrits n'était mi-juillet que de 15 sur les 45 places disponibles.

La nouvelle directrice du CHU, Mme Baille, était présente à cet échange.

Consciente des difficultés des territoires sous dotés et de la nécessité de travailler en bonne collaboration avec le CHU, elle compte bien mobiliser en ce sens, le GHT 21/52 (Groupement Hospitalier de territoire) dont elle a la responsabilité.

Une détermination de bonne augure pour tous les professionnels et les élus, qui doivent pouvoir compter sur l'ingénierie et l'attractivité du GHT pour les aider à trouver des solutions, parfois à la carte, en fonction des réalités de chaque territoire.

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public