Une Élue en action

L’Association Interprofessionnelle de Santé au Travail (AIST) compte 11 800 entreprises adhérentes et 126 636 salariés suivis en 2018 en Côte-d’Or

Elle participe actuellement à la concertation des partenaires sociaux sur l’avenir de la médecine du travail en France.

En 2018, un rapport a été commandé par le gouvernement. Il recommande de créer un nouvel organisme public « France Santé Travail » unissant différentes structures préexistantes, sous la même bannière.

Parmi les propositions qui font débat : la création d’une structure régionale de droit privé, regroupant les services de santé au travail interentreprises (SSTI) et l'ensemble des acteurs de la prévention, ainsi qu’une refonte du mode de gouvernance et de financement.

PRÉSANCE, organisme de représentation des Services de Santé au Travail s'interroge sur la complexité du projet proposé, qui pourrait nuire à la compréhension et à l’utilisation optimale de l’offre par les entreprises. En effet, les TPE, PME, et leurs salariés, sont aujourd'hui familiers de services de proximité accessibles et réactifs.

Les responsables de la prévention et de la médecine au travail craignent une perte d’autonomie financière autant que décisionnelle et la déresponsabilisation des employeurs.

Les débats parlementaires des prochaines semaines permettront d'éclairer les perspectives sur ce sujet essentiel de la santé au travail.

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public