Une Élue en action

La nouvelle Préfète de Haute-Marne, Elodie DEGIOVANNI, coordonnatrice du projet de Parc National, travaille avec les professionnels, l'ONF et l’association des communes forestières, pour tenter d'apporter des réponses aux problèmes d'approvisionnement des entreprises locales de la filière.

En effet, le futur parc national forestier qui devrait voir le jour fin 2019, sera le onzième Parc National français et le premier consacré aux forêts.

Il s'étend sur un périmètre de près de 250 000 hectares et comprend une réserve intégrale de 3.100 hectares où la forêt sera laissée en libre évolution, une zone de coeur de plus de 55.000 hectares où s'appliqueront des règles spécifiques, et une aire d'adhésion dont les règles seront assouplies par rapport à la zone de cœur.

La forêt couvre la moitié du périmètre du Parc et la presque totalité de son cœur. Elle est composée principalement de hêtres et de chênes.

Depuis plusieurs mois, les professionnels expriment leurs inquiétudes quant à la disponibilité de la ressource en bois, indispensable au maintien de leurs activités locales.

Les mesures de naturalité préconisées dans le cadre de la charte du Parc sont  difficilement compatibles avec les prélèvements nécessaires pour répondre à leurs besoins (55 000 m3 par an).

Le dossier est également suivi par les CCI de Côte-d’Or et de Haute-Marne, qui accompagnent les entreprises de la filière bois dans leurs démarches de développement, axées également sur la diversification de leurs activités.

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public