Une Élue en action

Des chefs d’entreprises ont attiré mon attention sur leurs difficultés de recrutement de personnels et notamment d’apprentis.

Dans les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie, de nombreux postes ne sont pas pourvus. Cette problématique, qui conduit les professionnels à réduire leurs activités, parfois à refuser des clients, prend de plus en plus d'ampleur (bâtiment, santé etc.).

Cette situation, qui perdure, s’avère financièrement préoccupante pour ces établissements, dont certains envisagent la fermeture définitive si rien n’est fait pour les aider.

Il est donc impératif d’activer en urgence tous les leviers qui permettraient de lever ces difficultés au recrutement.

Aujourd’hui, près de 30% des apprentis décrochent au bout de 6 mois et mettent un terme à leur contrat.

D'après les employeurs, un nombre grandissant semble se replier sur le dispositif "Garantie jeune".

Pour cela, il leur faut être inscrit à la Mission Locale, sans pour autant suivre de formation. Ce dispositif leur permet de percevoir une allocation mensuelle supérieure à la rémunération d’un apprenti.

Généralisée depuis 2017, la Garantie jeune profite à plus de 100 000 bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans.

Les professionnels dénoncent les effets pervers de ce système et demande à la Ministre du travail de se saisir du dossier rapidement, pour soutenir les entreprises qui investissent dans la formation des jeunes.

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public