Une Élue en action

J'ai visité le Centre Hospitalier La Chartreuse (CHLC) de Dijon, avec Bruno MADELPUECH, Directeur du CHLC, le Docteur Gérard MILLERET, Président de la Commission Médical d'Etablissement et le Docteur Jean-Claude GIROD, psychiatre.

Le Centre Hospitalier La Chartreuse appartient au Groupement Hospitalier de Territoire Côte d’Or Haute Marne (GHT 21-52).

Il s'organise autour de structures intra hospitalières situées à Dijon et de structures extra hospitalières implantées en zone urbaine et rurale, au plus près des lieux de prise en charge des patients.

Ses projets s’inscrivent dans le cadre d’un contrat d’objectifs et de moyens passé avec l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté.

Ses missions couvrent le champ de la psychiatrie et de la santé mentale, avec des actions de prévention, diagnostic, soins, réadaptation et réinsertion sociale.

Il dispose d’équipes pluridisciplinaires médicales et paramédicales, travaillant dans les différentes structures de soins : 

-       unités de soins et ambulatoires à temps partiel en psychiatrie adulte et pédopsychiatrie ;

-       unités spécialisées (sommeil, addictologies…) ;

-       une plateforme médico-sociale (EPAHD, USLD, foyer d’accueil médicalisé…) ;

-       la maison des adolescents et de leurs parents de Côte d'Or : l’adosphère.

En 2017, 11 748 personnes ont été suivies dont 600 patients en soins sans consentement, soit 5%.

Cela traduit une augmentation des troubles psychiatriques, parfois sévères, émergents chez les adultes, mais aussi chez les mineurs et les jeunes.

Près de 300 étudiants, développant des troubles psychotiques, sont actuellement détectés. D’où la nécessité de mettre en place, en amont, un travail de sensibilisation et de repérage dans les collèges et les lycées avec l’Education Nationale.

Malgré les actions des équipes mobiles, en complémentarité des centres ressources et autres acteurs de la santé mentale, le maillage territorial reste insuffisant.

Les élus sont aujourd'hui démunis face aux problèmes d’addictions et aux situations de vulnérabilité, rencontrés dans les zones rurales les plus éloignées.

Ils manquent cruellement de professionnels pour accompagner patients et familles.

Ce constat doit mener à une prise de conscience collective, notamment des communautés de communes, pour qui l’accompagnement des jeunes adultes et l'organisation d’une offre de soin en psychiatrie est devenue un enjeu territorial de santé majeur !

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public