Une Élue en action

La problématique de l'approvisionnement des entreprises de la filière bois dans le périmètre du futur Parc National a fait l'objet d'une réunion des communes forestières de la Côte-d’Or et de la Haute-Marne, lundi 9 avril à Saint-Broing-les-Moines, en présence de l’ONF et de chefs d’entreprises locaux.

Face à une diminution de la ressource et au gel d’exploitation imposé dans le cadre de mesures de naturalité, les entreprises de transformation vont être rapidement confrontées à une diminution de 30 à 40 000 m3/an de l’offre de bois en zone de cœur.

De même, certaines communes s’inquiètent de ne plus être en capacité de développer leurs productions forestières, souvent essentielles à l'équilibre de leurs budgets ou à l'investissement.

Plus tôt dans l’après-midi, j’ai organisé deux visites d'entreprises de la filière bois implantées dans le périmètre de la zone de cœur. Bernard Penning, merrandier à Voulaines-les-Templiers et Bertrand Pianetti, directeur de la scierie Pianetti-Milési à Recey-sur-Ource, ont fait un état des lieux de leurs activités, en évoquant les impacts liés à la création du Parc National dans les années à venir.

Aussi, dans un contexte de tension nationale aggravée par l'explosion de la demande mondiale, le GIP et les élus locaux doivent rapidement proposer des mesures d’accompagnement à inscrire au premier plan d’action quinquennal du futur Parc National.

Principale mesure évoquée pour sécuriser l'approvisionnement des entreprises : renforcer la contractualisation entre les acteurs publics et les industriels du bois pour stabiliser l'activité économique locale et l’emploi de nombreux salariés.

Copyright © 2018 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public