Une Élue en action

Je suis allée à la rencontre de Madame le Bâtonnier Dominique CLEMANG, entrée en fonction à l’Ordre des Avocats de Dijon le 1er janvier 2018 pour deux années.

L’occasion de faire le bilan de l’activité du barreau de Dijon, qui conforte sa 2ème position au sein de la zone Grand Est, avec 346 avocats.

Toutes les compétences judiciaires, dont les entreprises de Côte-d’Or ont besoin, figurent au sein du barreau de Dijon.

Mais l’avenir de la profession pose question pour deux raisons : la réforme de la procédure civile en appel et la refonte de la carte judiciaire prévue au 1er semestre 2018.

Bien que l’avenir de la cour d’appel de Dijon ne soit pas remis en cause, le projet de réforme inquiète les juridictions dont la localisation est susceptible d'être modifiée.

En Bourgogne Franche-Comté, la nouvelle carte pourrait voir fusionner les cours d'appel et déplacer certaines chambres bisontines à Dijon. Elle tendrait à la création de pôles de compétences de manière à former des spécialités pour chacun des sites.

Les acteurs économiques et politiques locaux doivent se saisir de ces questions, car les risques de déstabilisation et d’affaiblissement du rôle de ces juridictions sont bien réels.

Préserver la cour d’appel de Dijon est essentiel au dynamisme de la Côte-d’Or !

Après les fermetures de petits tribunaux comme Châtillon-sur-Seine et Semur-en-Auxois, d’autres juridictions de proximité sont menacées de disparition.

Pour pallier à ce défaut de maillage territorial, le barreau de Dijon envisage la mise en place de permanences dans tout le département de la Côte-d’Or.