Une Élue en action

Plantation et régénération sont des investissements importants pour les communes souhaitant se lancer dans une politique de reboisement de leurs forêts. Ils nécessitent les conseils de professionnels, tels l’ONF et l’association des communes forestières.

Les opérations de reboisement sont parfois incontournables pour assurer, sur la durée, une récolte suffisante à l’industrie du bois.

Les communes doivent instaurer un dialogue avec les administrés en leur expliquant les enjeux du renouvellement des peuplements face aux changements climatiques.

Dans la forêt communale de Saint-Didier, Régis Michon, Directeur territorial, et les techniciens ONF ont présenté aux élus des travaux de renouvellement, de feuillus et de résineux.

Ils ont réalisé un diagnostic préalable pour définir les essences les mieux adaptées à la station (sol, climat...) et la technique de reboisement la plus appropriée.

Ces éléments doivent être étudiés avec soin car ils engagent la réussite de l'opération et donc la rentabilité́ de l’investissement initial.

Les élus ont été avertis d’un projet du ministère qui remettrait en cause la certification PEFC si leurs forêts n’étaient pas en totalité assujetties au régime forestier. Dans ce cas les communes seraient privées de vendre le bois non certifié PEFC. 10% des forêts en Bourgogne Franche-Comté sont concernés dont 1300 ha en Auxois-Morvan.

Les COFOR 21 sont donc invitées à vérifier le régime de leurs parcelles forestières avec les services de l’ONF afin de procéder aux ajustements nécessaires.