Une Élue en action

Pour les 12 communes de Côte-d'Or qui ont ouvert des MSAP ces derniers mois, faciliter l’accès de nos concitoyens aux services publics est une priorité.

Le dispositif proposé par l’Etat s'inscrit souvent en complémentarité avec les services communaux ou associatifs existants, tels que les centres sociaux ou les centres communaux d'action sociale.

Offrir de la proximité, de la disponibilité, de l'accompagnement, pour mieux répondre aux obligations administratives, notamment lorsqu'il s'agit de formulaires à compléter "en ligne", aux demandes d'aides sociales, être orienté vers le bon interlocuteur, telles sont les principales missions de l'animateur de MSAP.

Un rôle complexe et changeant mais qui est fort heureusement "suivi" et "formé" par les partenaires des MSAP, que sont les services de Pole Emploi, les caisses de retraites, l'administration fiscale...

Cet accompagnement personnalisé et individualisé des usagers dans leurs démarches de la vie quotidienne, permet de palier efficacement aux difficultés grandissantes dans un environnement administratif de plus en plus complexe.

La MSAP articule présence humaine et aide à l’utilisation des outils numériques (accès au droit, aides et prestations sociales, emploi et insertion, accompagnement numérique). Elle organise des ateliers collectifs, notamment avec la Caisse primaire d’assurance maladie, apportant une vraie plus-value en matière de veille sociale sur le territoire.

Lors de l'inauguration de celle de Saulieu, le lundi 26 juin, chacun a souligné tout l’enjeu des MSAP, en termes de cohésion sociale et d’attractivité des territoires.