Une Élue en action

100 % filiale du groupe Vallourec, leader mondial dans le domaine des tubes pour centrales énergétiques

Valinox Nucléaire produit depuis 1974 à Montbard, des composants nucléaires, des tubes cintrés et autres spécialités en alliages de nickel et aciers inoxydables pour centrales nucléaires à eau pressurisée.

La Metal’Valley dispose d’outils à la pointe du progrès et des savoir-faire rigoureusement préservés. C’est l’image d’excellence que mettent en avant Stéphane Jeanneteau, directeur général et Jackie Courderc, directeur du site de Montbard.

Face à une baisse de 40% de l’activité en 2015 due à un environnement concurrentiel particulièrement difficile, l’entreprise a déployé un plan d’actions et s’offre de nouvelles perspectives pour le futur.

Les objectifs des dirigeants sont clairs : conserver une position stratégique, reprendre des parts sur le marché mondial, développer de nouveaux produits, augmenter le capital de l’entreprise afin de palier à la perte de trésorerie en 2015 et financer de nouveaux investissements.

Dans cette stratégie, ils misent beaucoup sur les deux usines brésiliennes et chinoises 100% Vallourec, car la chine connait une forte demande et représente actuellement 50% du carnet de commande du groupe.

Pour le site historique de Montbard, l’enjeu repose sur le déploiement du plan progrès dans l’entreprise visant à intensifier Sécurité et Qualité, sur la poursuite de la démarche de réduction de frais fixes et de diversification des chantiers.

Les salariés détiennent 75% du capital de l’entreprise montbardoise. C’est dire la forte implication ouvrière qui règne au sein des différents ateliers parmi les 400 salariés locaux. Un esprit de famille qui s’inscrit pleinement avec la logique de partage de connaissances, opérée très récemment avec les collaborateurs chinois de Nansha, venus suivre une formation sur le laminage, le traitement thermique et le cintrage des tubes.

Beaucoup d’efforts réalisés sur le terrain suite à un vrai parcours d’obstacles pour le groupe Vallourec qui, en 2015, a obtenu le sésame pour livrer le marché chinois, très attractif.

Une bouffée d’air qui va permettre, souhaitons le, de défier la stratégie déraisonnable actuelle, imposée par les donneurs d’ordre européens.

Copyright © 2020 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public