Une Élue en action

Les agriculteurs de la Côte d’Or se sont une nouvelle fois mobilisés pour rejoindre le mouvement national à l’appel de la FNSEA-JA.

Après, la « nuit de la détresse » du mardi 09 février, au cours de laquelle une centaine d’agriculteurs sont allés porter leurs revendications à Madame la Préfète de Côte d’Or, les syndicats agricoles ont organisé vendredi 12 février une matinée d'explications avec les parlementaires dans une exploitation agricole de Hauteville-lès-Dijon.

Ambiance tendue au GAEC Franet, où les responsables de la FDSEA, des JA et de l’APPV 21 (Association pour la promotion des productions végétales de Côte d’Or) ont exprimé leurs revendications devant les 3 sénateurs et 3 députés présents et les agriculteurs venus en nombre de tout le département.

« En se levant le matin, les agriculteurs savent déjà qu’ils vont perdre de l’argent. Qui d’autre pourrait accepter ça ?».

Sur le ton de la colère mais dans un discours qui se voulait constructif, ils ont décrit une situation de crise persistante et inédite pour toutes les productions végétales et animales, qui conduit aujourd’hui de nombreux exploitants à la faillite.

Une triste réalité à l’origine de drames humains qui se multiplient… inacceptable !

A travers ces messages de détresse et après avoir dressé un bilan de campagne 2014/2015 négatif, ils ont manifesté l’espoir de se faire entendre par les parlementaires, afin qu’ils interviennent dans leurs assemblées respectives pour défendre leurs intérêts. Tous ont confirmé leur engagement.

Reste maintenant à espérer que le gouvernement ne restera pas sourd à ces appels d'un monde agricole bouleversé, qui cherche à trouver sa place dans un marché désormais mondialisé, sans pour autant perdre ses valeurs.

Copyright © 2020 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public