Une Élue en action

Les 270 Jeunes agriculteurs de Côte d’Or avaient rendez-vous le jeudi 11 février à Pouilly-en-Auxois pour leur assemblée générale annuelle, une réunion très fréquentée durant laquelle les JA ont dressé le bilan de l’année écoulée et fait part de leurs attentes.

En préambule, un hommage a été rendu au vice-président, Arnaud Chauve, tragiquement disparu en 2015, par un film en mémoire à son engagement syndical.

Fer de lance du syndicat, l’installation tend à se maintenir en 2015 aux alentours de 70 unités malgré la persistance de la crise agricole. Mais l’évolution de la conjoncture augure une année 2016 particulièrement difficile, indique le président François-Xavier Lévêque.

Aléas climatiques, augmentation des charges, effondrement des prix, crise sanitaire, surcharges réglementaires… la situation n’est plus tenable pour les agriculteurs du département. Toutes les productions sont actuellement dans le rouge !

S’installer aujourd’hui, en réalisant de gros investissements, est vraiment très risqué.

Ne voulant pas tomber dans un discours pessimiste - car le rôle du syndicat des JA est de se tourner vers l’avenir - il appelle néanmoins à la vigilance et invite tout nouveau porteur de projet à réaliser une solide étude économique avant de s’engager.

Un discours relayé par Nicolas Bachelet, secrétaire général des JA, qui  dénonce le manque de visibilité sur la politique agricole et ses différentes mesures, créatrices d’inégalités sur le territoire ! Comment sauvegarder les exploitations quand le gouvernement n’entend pas les revendications légitimes de nos éleveurs et de nos céréaliers? Quel avenir durable pour les JA dans ce contexte fortement troublé ?

De nombreuses questions dans l’assemblée ont témoigné du désarroi de la profession, contrainte d’abandonner un modèle qui n’a plus sa place dans l’économie actuelle et démunie pour faire face aux réalités du marché. Un réel enjeu pour l’agriculture de demain, selon Jean-Pierre Fleury, président de la FNB, dont les propos ont éveillé les consciences…

« Politiques, distributeurs et agriculteurs, nous avons tous des efforts à faire pour sortir de cette crise conjoncturelle », concluait François-Xavier Lévêque, donnant rendez-vous à la manifestation à Hauteville-lès-Dijon le lendemain.

Copyright © 2020 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public