Une Élue en action

Ce projet de loi, adopté en octobre à l’Assemblée nationale, est actuellement en cours de discussion au Sénat.

L’objectif est de transformer le modèle d’entreprise français pour « l’adapter aux réalités du XXIe siècle ».

Le texte est un « fourre-tout » qui manque d’un fil conducteur.

Il prévoit une simplification des seuils sociaux et fiscaux qui déclenchent des obligations dans les entreprises, un assouplissement de l'épargne-retraite, un développement de l'intéressement et de la participation.

La partie la plus controversée concerne la cession des parts de l'Etat dans trois entreprises emblématiques : ADP (ex-Aéroports de Paris), la Française des jeux (FDJ) et Engie.

Ces privatisations interrogent, notamment celles des monopoles ADP et FDJ, au regard du retour d'expérience de la privatisation des autoroutes qui coûte très cher aux français (nouvelle augmentation du prix du péage au 1 février).

Après un long débat en hémicycle sur le bien-fondé de la privatisation des monopoles, les sénateurs ont choisi de s'y opposer à une grande majorité.

Reste maintenant à suivre ce que feront les députés. Choisiront-ils de réinscrire dans la loi des sujets aussi controversés, au risque de décrédibiliser le grand débat et de relancer de nouveaux mouvements sociaux ?

Copyright © 2019 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public