Une Élue en action

La fin de la session extraordinaire du mois de juillet a été très encombrée avec des textes lourds comme le projet de loi ELAN et bousculée par l’affaire « Benalla ». 

La rentrée parlementaire s’annonce également compliquée !

Le projet de réforme constitutionnel ne sera finalement pas débattu au Sénat en septembre et cette lecture pourrait être encore repoussée par l’obligation de débattre du budget à l’automne. Le Gouvernement pourrait finalement faire le choix de se limiter aux dispositions d'une loi ordinaire et d'une loi organique au lieu d’une réforme constitutionnelle, plus lourde à mettre en place. Il s’agirait de se restreindre aux engagements du Président sur la réduction du nombre de parlementaires et la limitation à trois des mandats nationaux.

La rentrée sera lourde avec de nombreuses réformes à mener et sur le plan extérieur la lutte contre le terrorisme islamique, les tensions liées aux États-Unis, à la Russie, à la Chine, dans le contexte brûlant de l'asile et des migrations qui parcourt l'Europe, le retour aux nationalismes, voire à des aspirations autoritaires.