Une Élue en action

Le projet de réforme constitutionnelle prévoit une réduction du nombre de parlementaires. Il n’y aurait plus que 244 sénateurs (contre 348 aujourd'hui).

 

Cela mènerait à une nouvelle répartition des élus en fonction du poids démographique des départements. 

Ainsi, selon plusieurs simulations, ce serait de 43 à 49 départements qui n’éliraient plus qu’un seul sénateur (11 aujourd’hui). 24 en éliraient 2 (dont la Côte d'Or), Paris en élirait 7 et le Nord 9. 

Ce phénomène pose une fois encore le problème de la représentation des territoires ruraux pour lesquels il est indispensable de trouver des correctifs.

Il placera la France parmi les pays à la plus faible représentativité au niveau européen. Avec 114 000 habitants par député, la France se situe actuellement exactement au niveau de ses voisins de même taille. Avec un tiers d’élus en moins, le ratio serait de 171 500, ce qui n’a pas d’équivalent au sein des démocraties européennes.