Une Élue en action

Fidèle à sa méthode de travail, la délégation sénatoriale aux entreprises poursuit ses déplacements de terrain : cinq de ses membres, dont sa présidente Mme Elisabeth LAMURE, étaient en Côte-d’Or vendredi 15 décembre.

 

Le programme du déplacement a permis à la délégation de découvrir la remarquable synergie qui existe à Montbard au service de l’emploi des jeunes : accueillie au lycée professionnel Eugène Guillaume de Montbard, la délégation a pu entendre le proviseur de ce lycée présenter les formations qui y sont proposées en réponse aux besoins des entreprises (maroquinerie, maintenance industrielle…), ainsi que les partenariats noués avec le GRETA et la mission locale. Elle a ensuite pu s’entretenir avec une dizaine de chefs d’entreprises locaux -ou de représentants de clubs d’entreprises- sur les freins à leur développement : complexité administrative, instabilité législative, surtransposition des normes européennes, freins au développement de l’apprentissage… 

La délégation a aussi effectué plusieurs visites d’entreprises : le matin à Montbard, elle a visité l’usine de VALINOX NUCLÉAIRE, qui est leader dans la production de tubes spéciaux pour l'industrie nucléaire et qui fait partie du pôle de compétitivité Nuclear Valley, le seul dédié au nucléaire civil en France, regroupant 200 entreprises, laboratoires et instituts de formation. La forte concurrence internationale exige de l’entreprise un effort permanent de compétitivité, en termes de coût comme de sûreté.

L’après-midi, la délégation s’est rendue à l’Ecopôle Bois de La Roche-en-Brenil, labellisé Pôle d’Excellence Rurale : dans cette zone industrielle d’environ 35 hectares, elle a été accueillie à la scierie FRUYTIER BOURGOGNE, la deuxième de la région, avant de visiter l’entreprise BRENIL PELLETS du groupe Rettenmaier (JRS), qui utilise les produits connexes de la scierie pour fabriquer des pellets et d’autres produits innovants pour tous les domaines de la vie moderne. La délégation a été impressionnée par la taille de ces usines et la valeur ajoutée qui découle de la transformation du bois selon un principe d’économie circulaire.

Au retour de ce déplacement en Côte d’or, les sénateurs échangeront sur ses enseignements lors de la réunion de la délégation sénatoriale aux entreprises prévue le 18 janvier prochain, réunion dont le compte-rendu sera ensuite publié.