Une Élue en action

Cette année, les sapins de Noël, choisis pour décorer le Sénat proviennent de petits producteurs du Morvan réunis en coopérative, la SAMCO, depuis 1957. C'est l'occasion de mettre en lumière cette production dont la Bourgogne Franche-Comté tient le leadership !

 

On estime à 6,1 millions le nombre de sapins de Noël naturels vendus en France (20,7% des foyers).

Le Nordmann, originaire du Caucase, est depuis plusieurs années en tête des ventes (74.7%), talonné par le traditionnel Epicéa (22%). Depuis 2012, l’épicéa, moins onéreux, reprend des parts de marché face au Nordmann.

Les sapins naturels, quel que soit leur type, sont en majorité achetés coupés (90% en 2010). Il faut entre 5 à 10 ans, selon la taille désirée, pour obtenir un sapin de Noël, et cette production est considérée comme une activité agricole.

En 2016, les foyers français ont dépensé en moyenne 25,80 euros pour s'offrir un « vrai sapin », soit une estimation globale à 156,5 millions d’euros.

La production française est essentiellement située dans le Morvan, en Bourgogne Franche-Comté, première région productrice avec un million d’arbres sur 1500 hectares, ce qui représente le quart de la production française.

La Bretagne, la région Auvergne Rhône-Alpes sont également productrices.Environ 2 millions de sapins sont encore importés (Belgique 60% et Danemark 25%). C'est dire le potentiel de la filière à développer, sachant qu'elle offre des opportunités de diversification, de maintien des exploitations et d'emplois, dans des zones "hyper-rurales". Elle s'oriente aujourd'hui de plus en plus vers des labels « bio ».

Pour un vrai Noël, achetez un sapin naturel !

 

Il existe une association française du sapin de Noël naturel : www.afsnn.fr .

Copyright © 2018 ANNE CATHERINE LOISIER - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public