Une Élue en action

 

Question écrite à Sophie Cluzel

 

Question n° 00587 adressée à Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées

 

Texte de la question : Mme Anne-Catherine Loisier attire l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées sur la situation et la prise en charge des personnes polyhandicapées et de leurs familles en France. Au regard de la circulaire n° 89-19 du 30 octobre 1989, les polyhandicapés sont des personnes atteintes d'un handicap grave à expressions multiples.

Un handicap mental sévère et une déficience motrice sont fréquemment associés, entraînant une restriction extrême de l'autonomie et des possibilités de perception, d'expression et de relations. On estime à environ 880 nouveaux cas d'enfants polyhandicapés par an et on évalue à 19 600 le nombre d'enfants de moins de vingt ans en situation de polyhandicap. Dans le département de la Côte-d'Or, comme dans le reste du pays, les polyhandicapés et leurs familles souffrent d'un déficit de places en structure d'accueil et demandent une meilleure prise en compte de leurs attentes et de leurs besoins.

Une stratégie quinquennale d'évolution de l'offre médicosociale, comportant un volet dédié au polyhandicap a été lancée en mai 2016 par le précédent gouvernement, avec une enveloppe de 180 millions d'euros pour la période 2017-2021.

Durant sa campagne présidentielle, le président de la République a affiché la volonté de mener un projet ambitieux et transversal pour le handicap, en développant notamment l'accès aux moyens de transports, au logement, aux services de santé, aux services administratifs ainsi qu'en favorisant l'accès aux activités culturelles et sportives.

Elle lui demande donc comment le Gouvernement, qui souhaite faire du handicap une priorité du quinquennat, entend poursuivre et augmenter les efforts de la stratégie quinquennale d'évolution de l'offre médicosociale et quelles mesures il souhaite prendre pour la prise en charge du polyhandicap.