Une Élue en action

Le mercredi 1er avril était examiné en première lecture en séance publique une proposition de loi tendant à permettre la célébration de mariages dans des annexes de la mairie. Elle vise, après l'article L. 2121-30 du code général des collectivités territoriales, à insérer un article L. 2121-30-1 [...]

Je suis intervenue ce mardi 23 juin au sujet de la médecine libérale en milieu rural pour interroger la ministre sur les mesures urgentes qu'elle entend prendre pour pallier le déficit et contrer la désertification qui inflige à nos territoires la double peine.

Voici sa réponse - J'ai attiré l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt sur l’avancement du traité de libre-échange UE-USA et ses conséquences pour l’agriculture française. Près de deux mois après la fin du huitième cycle de négociations qui a eu lieu à Bruxelles, [...] 

Le jeudi 26 Mars, j'ai assisté pour la première fois au Conseil d'administration de l'ONF. 
Des questions cruciales étaient à l'ordre du jour : le bilan d'activité 2014, le bilan du Contrat d'objectifs et de performances 2012-2014,
 les perspectives de l'ONF et notamment la participation financière des communes forestières au budget de l’établissement.

Mon intervention d'aujourd'hui en séance de Questions d'actualité au gouvernement (QAG) à l'attention du Ministre du budget, C.Eckert.

J'ai appelé l'attention du Ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, sur l'état d'avancement de la réforme bancaire européenne.

J'ai appelé l'attention de Mme la secrétaire d'État, auprès du ministre de l'économie, de l'industrie et du numérique, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire sur la situation des commerces de proximité et en particulier, des stations-service de zones rurales.

J'ai attiré l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur la situation de l'élevage allaitant bourguignon et l'insécurité financière qui menace la profession.

Nous avons célébré le 3 mars dernier au Sénat l’excellence et l’audace de l’apprentissage français à travers le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ».

Le projet de loi "Transition énergétique"constituait un enjeu de société majeur, avec de nombreuses obligations nouvelles, tant pour nos concitoyens que pour nos collectivités. Ce projet de loi affichait des objectifs louables. Malheureusement, ces objectifs étaient de l'avis de tous, irréalistes, tant d'un point de vue technique et pratique, que financier. 

J'intervenais pour le groupe UDI-UC dans le cadre d'un débat sur la situation des maternités en France après la publication du rapport de la Cour des comptes et de celui de la commission des affaires sociales du Sénat.

La France vit sous hautes tensions politiques depuis plusieurs semaines. Dernièrement, la Haute assemblée vient de se prononcer sur deux projets du gouvernement, déterminants pour l'avenir des Francais et des collectivités : 

- la loi sur la «transition énergétique»; 

- la loi sur la nouvelle organisation territoriale (NOTRe).